Semaine 1 – Ces croyances qui forgent l’ego

Ma perception de l’ego n’a jamais été très positive.

Jusqu’à tout récemment, je le comparais à un ami qui a mauvaise influence sur moi et qui fait ressortir mon côté sombre, susceptible et désagréable. Celui qui expose mon côté critique, parfois arrogant ou qui cherche à imposer aux autres mes idées, ma façon de penser ou d’agir.

Mais, comme tout bon ami, cela lui arrive aussi de m’encourager à me montrer sous mon meilleur jour, même quand ça ne va pas. Pourquoi? Parce que je dois continuer à briller pour être alignée avec la perception que les autres ont de moi et qu’il ne faudrait surtout pas que les autres réalisent qu’ils se sont trompés…

Je ne sais pas pour toi, mais il m’arrive aussi de me déresponsabiliser face à mes réactions, mes comportements ou mes paroles, en portant le blâme sur mon environnement extérieur. Pourtant, cela vient bel et bien de moi. C’est mon ego qui monte la garde et qui cherche à me protéger de mes peurs et de mes blessures.

L’ego est un élément intégral de ta personnalité et il te définit dans ton unicité. C’est un outil qui t’indique lorsque tu n’es pas en cohérence avec ton cœur, ton âme et ton essence profonde. Cela peut rapidement devenir épuisant et lourd si tu lui laisses le contrôle sur ta vie.

La fin de semaine dernière, j’ai bien compris que l’ego se forge à partir de mes croyances. Mes croyances, elles, se développent en réaction à des peurs directement liées à une ou plusieurs des 5 blessures de mon âme, soient le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice. Leur rôle, c’est de me protéger afin de m’épargner la souffrance vécue au moment où je les ai créées.

Voici un exemple de la création d’une croyance liée à la blessure du rejet :

Une jeune fille de 7 ans se fait demander par une de ses amies si c’est elle qui a brisé sa poupée. Bien qu’elle soit embarrassée, elle répond que oui, c’est elle. Après l’avoir avoué à son amie, celle-ci est en colère et lui dit qu’elle ne veut plus jamais la voir. Elle se sent rejetée, non aimée, non comprise. Elle tire la conclusion, de façon inconsciente, qu’ÊTRE VRAI égal ÊTRE REJETÉ. C’est alors qu’elle décide que c’est dangereux pour elle d’être vrai. À partir de ce moment-là, elle comprend qu’elle doit écouter son ego pour éviter de dire la vérité et d’être rejetée.

Les croyances se construisent aussi à travers la perception que les gens ont de nous dès la naissance. Nous décidons inconsciemment de nous identifier à ce que les autres perçoivent de nous et nous choisissons de devenir cohérent avec cette image qui nous a été transmise par les autres. Par exemple, si on te dit que tu es gentille parce que tu ne pleures pas comme ta sœur, tu retiens que, pour te faire aimer, tu dois être gentille et ne pas pleurer. C’est à ce moment que la personnalité de ton ego se crée pour être TOUT, sauf qui tu es réellement.

Puisque nous sommes peu conscients de tout ce qui se passe à l’intérieur de nous, nous sommes très peu conscients des croyances auxquelles nous avons adhéré depuis notre enfance.

Par conséquent, les jours passent, les expériences se multiplient, les croyances se renforcent et nous continuons de laisser l’ego diriger notre vie, car son intention positive est de nous protéger du monde extérieur.

La fin de semaine passée, j’ai réalisé que mon ego m’empêchait parfois d’être réellement présente et à l’écoute dans mes interactions, et particulièrement avec ma fille. Lorsqu’elle s’exprime avec colère, en faisant des reproches et en élevant la voix, cela me ramène à mes blessures causées par une relation toxique et mon ego contre-attaque en élevant son bouclier. Donc, je me referme, je deviens froide et je suis incapable de l’accompagner avec douceur et bienveillance dans ce qu’elle vit.

Maintenant que j’ai fait cette prise de conscience, je peux tirer profit de mon ego pour évoluer. À partir de maintenant, j’essaie de vivre le plus possible dans la pleine conscience afin de pouvoir reconnaître, identifier et apprivoiser mon ego, et faire basculer son énergie positivement dans mon cœur et reprendre le pouvoir de mes actions et de mes paroles.

Je te partage des situations qui indiquent que tu es sous l’emprise de ton ego et qui t’empêche d’exister pour qui tu es vraiment :

  • Tu es dans le passé ou dans le futur;
  • Tu résistes aux changements;
  • Tu te justifie et tu te défends;
  • Tu as des attentes, tu espères, ou tu as des regrets;
  • Tu essaies d’arranger la vie des autres, de les contrôler, croyant que vous avez la réponse ou la meilleure solution pour eux, sans que ces personnes ne vous l’aient demandé.
  • Tu ne sais pas écouter, tu interromps l’autre pour parler de toi. Ou bien veux avoir le dernier mot, étant certain d’avoir raison;
  • Tu es dans le jugement de toi-même ou de l’autre;
  • Tu donnes à l’autre ton pouvoir de te rendre heureux;
  • Tu veux prouver quelque chose à l’autre ou à toi-même;
  • Tu rends les autres responsables de ton malheur

En parallèle, l’ego nous permet de développer des forces et des aptitudes, telles que la persévérance, la détermination, l’empathie, la résilience, la capacité d’adaptation, pour traverser les différentes étapes de notre vie et nous enrichir comme être humain dans notre singularité. Ces forces et ces aptitudes nous permettent d’enrichir l’humain que nous sommes maintenant, dans toute sa beauté et son unicité.

Enfin, je t’invite à faire l’exercice de t’observer lorsque tu interagis avec quelqu’un pour identifier les réactions de ton ego et essayer de comprendre quelle peur ou blessure il essaie de protéger.

N’hésite pas à me faire part de tes commentaires et à partager l’article dans ton réseau.

Publié par L'Espace Otantik

• Consultante certifiée Profil NOVA • Services de communication et de relations humaines

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s